Rechercher

Témoignages de bénévoles "Jusqu'à la mort, accompagner la vie"

Mise en ligne le :
06/09/2017

En Vendée, ils sont une cinquantaine d’accompagnants Jalmalv à se mettre à l’écoute de malades, parfois en fin de vie. Un engagement empreint d’humanité et une leçon de vie. Rencontres avec Bernard Goujon et Anita Raffeneau, accompagnants Jalmalv depuis trois ans.

« Je me souviens d’une dame, raconte Bernard Goujon. Elle refusait de voir du monde. Seule sa femme de ménage pouvait venir. Je l’ai rencontrée trois fois. La troisième fois, elle m’a proposé d’aller prendre un café. Le lendemain, elle était décédée. Juste avant de mourir, elle avait posé un acte volontaire, un acte de vivante ! Elle a pris un café avec moi ! C’était mon premier accompagnement ». Anita Raffeneau a aussi connu des échanges forts, mais également des moments très lourds. « Plusieurs fois, je me suis sentie vidée après un après-midi d’écoute. D’autres personnes, souvent d’un âge avancé, sont joyeuses. Elles reconnaissent avoir eu une belle vie. C’est formidable ! ». Pour Bernard Goujon, ces rencontres sont des moments d’humanité et d’humilité. « Je rencontre des gens vivants qui me donnent envie de vivre. C’est une belle leçon de vie ». Anita Raffeneau a quant à elle progressivement apprivoisé l’idée de la mort. « Je l’ai souvent rencontrée dans ma vie. Quand j’étais infirmière, j’avais la sensation d’un travail inachevé. Je ne pouvais pas toujours être à l’écoute, c’était frustrant ». Aujourd’hui, elle a quitté sa fonction de soignante pour prendre celle d’accompagnante. Et quand elle pousse une nouvelle porte de chambre, une appréhension l’habite toujours. « Qui vais-je trouver ? Comment vais-je être accueillie ? Vais-je savoir me mettre à l’écoute ? ». Et souvent derrière cette porte l’attend une belle histoire.

Se former pour bien accompagner

L’association Jalmalv-Vendée organise à La Roche-sur-Yon, une session de sensibilisation, sur quatre soirées, de 18 h à 22 h : les jeudis 14 septembre, 5 octobre, 19 octobre et 9 novembre. Cette session est ouverte aux personnes en recherche d’informations ou en réflexion sur la maladie, le grand âge, la fin de vie, la mort et le deuil, aux professionnels en formation continue, et aux futurs bénévoles qui souhaitent s’engager dans
le mouvement Jalmalv. À l’issue de ce cycle de rencontres, une formation initiale de six mois est proposée aux bénévoles postulants, à raison d’une journée et demie par mois. La formation est complétée par un stage de deux jours sur l’écoute, puis une pratique progressive avec un tuteur. Les accompagnants Jalmalv peuvent participer, chaque mois, à des groupes de parole animés par un psychologue.

Renseignements : 02 51 36 10 26
jalmalvvendee@sfr.fr